Euro 2016: Cristiano Ronaldo critique... les Islandais et se fait tirer les oreilles par les réseaux

L'Euro, ça se joue d'abord sur le terrain, mais c'est aussi une source d'inspiration quasi intarissable pour les internautes qui s'amusent sur les réseaux sociaux. Petit tour d'horizon non exhaustif de la journée du 15 juin, avec, notamment la frustration portugaise et l'attitude critiquable de Cristiano Ronaldo après la rencontre.

15 juin 2016, 08:47
Cristiano Ronaldo, auteur d'une performance en demi-teinte face aux Islandais, a eu des mots très durs à l'égard de ses adversaires.

La journée du 14 juin à l'Euro 2016 s'est soldée par deux "surprises". La première, c'est l'Autriche, invaincue en match officiel de puis près de deux ans, qui s'incline face à la Hongrie 2-0. La seconde, c'est le Portugal, cité comme l'un des prétendants au titre suprême, qui a été accroché par la surprenante Islande du Bâlois Birkir Bjarnason. 

Douchés, les supporters portugais ont été étonnamment apathiques durant une bonne partie du match. Pour le dessinateur vaudois Christophe Bertschy, c'était plutôt une bonne nouvelle pour les gens qui ont le sommeil léger et qui ont pu dormir sur leurs deux oreilles, épargnés par les traditionnels klaxons qui accompagnent les victoires lusitaniennes. 

 

La "petite mentalité" des Islandais

Mais ce qui retient surtout l'attention des internautes depuis hier soir, ce sont les déclarations de Cristiano Ronaldo après le match. En résumé, CR7, au lieu de faire son autocritique - il a été très discret durant toute la rencontre - et celle de ses coéquipiers, il s'en est pris... à l'Islande. «Les Islandais n’ont rien essayé, ils n’ont fait que défendre, défendre, défendre… Ils ont eu deux occasions et ont marqué un but. C’est une soirée chanceuse pour eux et c’est petite mentalité. C’est pourquoi ils ne feront rien dans la compétition», peut-on lire sur Onze mercredi matin.

Sur le web, personne n'apprécie vraiment cette attitude hautaine du capitaine portugais:

 

Petite comparaison entre le nombre de followers de CR7 sur Twitter et la population islandaise.

 

L'animateur de télévision Julien Courbet a lui, visiblement perdu un pari...

 

Certains ont mis sa performance en demi-teinte sur les menaces - amicales - que La Montagne islandaise de Game of Thrones lui avaient adressées. 

 

 

L'ancien portier allemand Oliver Kahn a de son côté critiqué l'attitude de Ronaldo SUR le terrain. Le jugeant beaucoup trop spectaculaire et pas assez efficace. Désormais consultant pour la chaîne allemande ZDF il déclare dans le journal espagnol AS: "il vieillit et il doit se rendre compte que son côté acteur devient ennuyeux."

Lors du quart de finale face de la Ligue des Champions face à Wolfsburg, il avait déjà piqué CR: "Ces derniers temps, j'ai plus vu les abdos de Ronaldo que les seins de ma femme."

La réponse du sélectionneur islandais

Lars Lagerbäck, le sélectionneur suédois de l'Islande a lui aussi réagi à ces propos dans l'Equipe: "Il arrive souvent que les joueurs et les équipes qui s’attendent à gagner et ne le font pas rejettent la faute sur l’adversaire, a déclaré l’expérimenté Suédois. Mais s’ils veulent battre l’Islande, il faut juste qu’ils jouent mieux, c’est aussi simple que ça."

Record égalé

Ce match aurait pourtant dû être une fête pour le Portugais qui égalait mardi soir le record de Luis Figo avec 127 sélections.