États-Unis: Michael Cohen, avocat de Donald Trump, cité à comparaître dans l'enquête sur la Russie

Dans le cadre de l'enquête sur les mesures de la Russie pendant la campagne présidentielle 2016, l'avocat de Donald Trump a été cité à comparaître. Les raisons pour lesquelles les parlementaires de la chambre des représentants veulent entendre l'avocat restent encore floues. Jared Kushner, gendre et conseiller de Trump, est également devenu la cible des enquêteurs.

01 juin 2017, 07:52
Après Jared Kushner, c'est au tour de Michael Cohen, avocat de Trump, de se faire interroger dans le cadre de l'enquête sur la Russie. (Illustration)

L'avocat de Donald Trump a été cité à comparaître, dans l'enquête sur une éventuelle ingérence russe dans la présidentielle américaine, devant la commission du renseignement de la chambre des représentants. L'homme a passé plusieurs années en tant que défenseur principal de la Trump Organization.

La pression est sérieusement montée ces derniers jours sur la Maison-Blanche, avec des enquêtes, à la fois du FBI et du congrès, dont les étaux se resserrent chaque jour davantage autour du président américain.

 

 

La commission du renseignement a désormais approuvé les citations à comparaître de l'avocat Michael Cohen ainsi que de Michael Flynn, ancien conseiller à la sécurité nationale du milliardaire.

Le général Flynn avait dû démissionner en février, trois semaines après l'investiture de M. Trump, pour avoir dissimulé ses contacts fin 2016 avec l'ambassadeur russe à Washington.

Raisons inconnues

Contrairement à Michael Flynn, qui est une cible connue des enquêteurs, on ne connaît pas les raisons pour lesquelles les parlementaires de la chambre veulent entendre l'avocat.

"Dans le cadre de notre enquête sur les mesures de la Russie pendant la campagne 2016, nous avons approuvé ce jour les citations à comparaître de plusieurs individus pour recueillir leurs témoignages, des documents personnels et professionnels", a expliqué mercredi le président républicain de la commission, Mike Conaway.

 

 

"Nous espérons", a-t-il ajouté, "que quiconque appelé à témoigner ou produire des documents se pliera à cette demande, pour que l'on puisse réunir toutes les données dans le cadre de notre enquête".

Les enquêteurs s'intéressent par ailleurs à Jared Kushner, gendre et conseiller spécial de Donald Trump.

L'investigation du FBI, elle, est désormais dirigée par le procureur spécial Robert Mueller, qui doit faire la lumière sur une possible "coordination" entre l'équipe de campagne de Donald Trump et des responsables russes.