Réservé aux abonnés

Etats-Unis: l’impossible retrait du Moyen-Orient

22 juin 2019, 00:01
DATA_ART_6097221

Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, les analystes européens n’ont cessé de déplorer le retrait américain du Moyen-Orient et d’en dénoncer les conséquences néfastes. Mais les frappes militaires contre l’Iran, même déprogrammées, prouvent que le recul américain dans la région n’est plus d’actualité. «La contradiction est devenue criante entre la volonté “America first” de Trump d’éviter tout conflit long – surtout au Moyen-Orient (traumatisme de l’Irak) et sa “construction de crise” avec l’Iran», commente sur Twitter le spécialiste des Etats-Unis Corentin Sellin.

En menaçant l’I...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois