États-Unis: le parti de Donald Trump battu par les démocrates lors d'élections locales en Virginie et dans le New Jersey

Lors d'élections locales dans les États de Virginie et du New Jersey, le parti républicain de Donald Trump a eu du mal à s'imposer face aux démocrates. Ces derniers ont su convaincre, alors que les candidats républicains se sont contentés de reprendre les idées et le vocabulaire du président américain.

08 nov. 2017, 07:21
Le parti républicain n'a pas fait l'unanimité lors des élections locales en Virginie et dans le New Jersey.

Le parti républicain de Donald Trump a essuyé plusieurs défaites lors d'élections locales ayant pris l'allure de référendum contre le milliardaire. Ironie du calendrier, le président américain célèbre mercredi le premier anniversaire de son élection.

Les candidats démocrates au poste de gouverneur en Virginie et dans le New Jersey ont tous les deux battu des candidats républicains qui, s'ils avaient gardé leurs distances avec Donald Trump, avaient repris à leur compte son vocabulaire et ses idées, liant par exemple immigration clandestine et criminalité.

Dans le Maine, les électeurs ont approuvé par référendum l'élargissement du programme public de couverture maladie pour les plus modestes, validant un volet de la réforme de Barack Obama. Et, sans surprise, le maire démocrate de New York Bill de Blasio a été facilement réélu avec plus de 65% des voix.

 

 

Les enjeux locaux ont bien sûr aussi pesé dans ces scrutins. Près de la moitié des électeurs de Virginie ont dit n'avoir pas voté en fonction du dirigeant, selon les sondages de sortie des urnes. La Virginie penchait depuis des années du côté démocrate. Dans le New Jersey, l'impopularité du gouverneur républicain sortant, Chris Christie, a pesé sur la candidate républicaine, qui était vice-gouverneure.

Mobilisation

Mais les démocrates peuvent se réjouir d'avoir su mobiliser leurs troupes en force. En Virginie, les électeurs qui se définissent comme "progressistes" représentaient 28% des électeurs contre 20% il y a quatre ans. La proportion de votants conservateurs a baissé.

 

 

Des signes encourageants pour ceux qui préparent la reconquête en 2018, à l'occasion des élections législatives nationales de mi-mandat. "Les électeurs ont rejeté l'agenda Trump-Pence", s'est félicité le président du parti démocrate, Tom Perez. "Les succès de ce soir ne sont que le début", a-t-il dit.

"Ce soir, le New Jersey a envoyé un message sans équivoque à tout le pays: nous valons mieux que cela", a déclaré Phil Murphy qui a fait basculer l'Etat de la côte Est dans le camp "bleu". Et l'homme de souligner qu'il s'agissait des premières élections majeures depuis la victoire de Donald Trump.