Etats-Unis: la paroi d'un avion d'American Airlines s'est disloquée en plein vol

Les images font le tour du monde ce mardi. A l'intérieur d'un avion d'American Airlines, un passager filme des hôtesses qui observent une paroi en train de se décoller de la carcasse. Petit vent de panique à bord, même si les experts disent que ce n'est que de la "cosmétique."

14 oct. 2014, 17:50
James Wilson, paniqué, a immédiatement posté cette photo sur Facebook, histoire d'alerter sa femme et ses amis.

Ce vol d'American Airlines devait relier lundi San Francisco à Dallas. Mais le Boeing 757 a dû faire demi-tour rapidement et atterrir d'urgence, rapportent de nombreux médias anglo-saxons. En cause: une légère dépressurisation et, surtout, les murs intérieurs de la rangée 14 qui se sont séparés du fuselage.

Un témoin, James Wilson, de Kyle, au Texas, qui se trouvait à la rangée 16, a filmé la scène et posté sur son profil Facebook la vidéo et des images, histoire de laisser un dernier témoignage à sa femme. Paniqué, il pensait en effet que sa dernière heure était arrivée.

"Tout d'un coup, on a entendu assez fort pop! pop! pop! et un son de déchirement. C'était terrifiant. On ne savait pas ce qui se passait. On a crié au personnel de cabine: "regardez, les murs se disloquent."

Les hôtesses sont alors venues contrôler la situation, tirant la paroi en avant et laissant apparaître l'isolation de la carlingue. Elles ont alors estimé, à juste titre, que ce n'était qu'un problème "cosmétique".

Le pilote a commencé par dire aux passagers que le vol continuerai normalement vers Dallas, car la pression dans la cabine était stable. Mais il est tout de même allé constater les dégâts par lui-même. Et il a fait demi-tour à la frontière entre le Nevada et la Californie pour revenir à San Francisco.

Aucun des 184 passagers ou des 6 membres d'équipage n'a été blessé. Mais on peut aisément comprendre leur inquiétude.

 

USA Today a interrogé des experts en aéronautique sur les risques encourus en cas de dégâts de ce type sur un avion. "La paroi en plastique n'a pas de rôle dans la sécurité de l'avion", assure Robert Ditchey, ingénieur spécialisé avec 40 années d'expérience et ancien pilote militaire dans la Navy, "elle est juste là pour qu'on ne voit pas la carlingue en métal. Mais ce n'est pas normal qu'elle se détache comme ça."