Etats-Unis: la CIA va rappeler son personnel le plus indispensable

Malgré la paralysie du gouvernement américain, la CIA va commencer mercredi à rappeler ses personnels les plus indispensables. Il en va de "la sécurité de vies humaines et pour la protection de la propriété".
09 oct. 2013, 07:21
epa03403142  (FILES) A file photo dated 03 March 2005 of a worker at the CIA sweeping the foyer clean at the CIA Headquarters, Langley, Virginia, USA. Reports state on 19 September 2012 that Italy's top court of appeals upheld the convictions of 22 CIA agents and a retired US air force officer found guilty of abducting Muslim cleric Hassan Mustafa Omar Nasr also known as Abu Omar from Milan in 2003. The Court of Cassation confirmed the seven-year sentences for 22 of them and a nine-year term for former Milan station chief Robert Seldon Lady.  EPA/DENNIS BRACK/POOL *** Local Caption *** 00465857

La CIA va commencer mercredi à rappeler ses personnels les plus indispensables, a indiqué le directeur de l'agence de renseignements, John Brennan. Un personnel réduit alors que le blocage budgétaire se prolonge aux Etats-Unis serait dangereux pour "la sécurité de vies humaines", a-t-il indiqué.

Les personnes appelées à revenir au travail sont celles qui sont nécessaires "pour la collecte de renseignements étrangers, l'analyse des sources de toutes provenances, l'action secrète et le contre-espionnage", selon un communiqué publié mardi par le directeur de la CIA. "Conserver nos personnels à des niveaux aussi réduits que ceux de la semaine dernière serait dangereux pour la sécurité de vies humaines et pour la protection de la propriété", a expliqué M. Brennan.

Le nombre des salariés qui doivent revenir au travail n'est pas mentionné dans le communiqué et les chefs de service sont en train de constituer des listes des personnes qui doivent être rappelées. En outre, les instructions données à la hiérarchie ne "garantissent pas que nous pourrons payer nos employés pendant la période de crise", indique le communiqué.

Samedi, le Pentagone avait déjà annoncé qu'il commencerait bientôt à rappeler la plupart de ses employés mis à pied.

La paralysie du gouvernement américain, due à un désaccord sur le budget au Congrès entre démocrates et républicains, atteindra mercredi sa 9e journée. Des centaines de milliers de salariés ont été mis à pied, ou renvoyés chez eux sans solde, après l'échec du Congrès à voter le budget pour l'année fiscale 2014 qui a démarré le 1er octobre.