Etats-Unis: Gary Cohn, le principal conseiller économique de Trump, démissionne

Gary Cohn, le principal conseiller économique de Donald Trump, a annoncé sa démission, mardi. Il reproche au président des Etats-Unis sa décision de taxer les importations d'acier et d'aluminium.
07 mars 2018, 07:09
Gary Cohn avait déjà ouvertement montré son désaccord avec Donald Trump.

Nouvelle secousse à la Maison-Blanche: Gary Cohn, principal conseiller économique de Donald Trump, a annoncé mardi sa démission face à la décision du président américain de taxer les importations d'acier et d'aluminium. Il était l'un des artisans de la réforme fiscale adoptée en décembre.

Cet ancien numéro deux de la banque Goldman Sachs, vent debout contre la politique du magnat de l'immobilier sur ce dossier, rejoint l'impressionnante liste de proches collaborateurs de M. Trump ayant quitté le navire au cours des derniers mois.

Ce n'est pas la première fois que Gary Cohn, 57 ans, est ouvertement en désaccord avec M. Trump. En août 2017, il avait critiqué ce dernier pour sa réaction après les violences racistes de Charlottesville (Virginie), mais n'avait pas franchi le pas de la démission.

"Ce fut un honneur de servir mon pays et de mettre en place des politiques pro-croissance favorables aux Américains, avec en particulier le vote d'une réforme fiscale historique", a indiqué, dans un communiqué laconique, celui qui dirigeait l'influent conseil économique national.

 

 

Dans les semaines à venir

Dans un tweet matinal, M. Trump avait contesté l'idée d'un fonctionnement chaotique de la Maison-Blanche, assurant que la cascade de départs au sein de son équipe n'était que le fonctionnement normal de la "West Wing". "Il n'y a pas de chaos, juste une énergie fantastique", avait-il lancé, dans une étonnante formule.

"Gary (...) a fait un travail extraordinaire pour mettre en place notre programme, aidant à aboutir à une réforme fiscale historique et à libérer une nouvelle fois l'économie américaine", a-t-il souligné après le départ de son proche collaborateur, sans évoquer leurs désaccords de fond.

La Maison-Blanche précise que la date du départ de Gary Cohn n'a pas encore été fixée mais qu'elle interviendra dans les semaines à venir.

M. Trump a menacé la semaine dernière d'imposer des droits de douane de 25% pour l'acier et de 10% pour l'aluminium sur les importations aux Etats-Unis afin de protéger ces secteurs jugés cruciaux pour la sécurité nationale.

 


Tensions chez les républicains

Le président de la chambre des représentants, Paul Ryan, a appelé mardi Donald Trump à renoncer à sa décision et à lui préférer des mesures "chirurgicales" et "ciblées" pour éviter une guerre commerciale risquée.

Admettant qu'il existait "clairement des abus" en matière de dumping, M. Ryan a affirmé à la presse que les mesures protectionnistes souhaitées par la Maison-Blanche pourraient entraîner des "dommages collatéraux.