Etats-Unis: fusillade dans une école de Santa Clarita, deux morts et plusieurs blessés

Une nouvelle fusillade a éclaté jeudi dans une école de Santa Clarita, près de Los Angeles. Une élève a succombé à ses blessures. Trois autres sont dans un état critique.

14 nov. 2019, 21:22
Des blessés sont dans un état critique. Le bilan pourrait s'alourdir.

Deux personnes sont mortes et plusieurs autres ont été blessées jeudi matin lorsqu'un tireur adolescent a ouvert le feu sur le campus d'un lycée au nord de Los Angeles. Le jeune homme a ensuite été appréhendé par la police.

Trois victimes avaient été hospitalisées dans un "état critique" après cette attaque survenue au lycée Saugus, dans la ville de Santa Clarita. Une lycéenne de seize ans et un garçon de quatorze ans ont ensuite succombé à leurs blessures, a annoncé la police.

 

 

Un patient de sexe masculin restait dans un état critique et un troisième était dans un "état satisfaisant", selon l'hôpital. Au total, au moins six victimes, dont le tireur lui-même, avaient été transportées à l'hôpital, selon la police.

Tentative de suicide

Le suspect, un lycéen de quinze ans, avait pris la fuite après la fusillade dans ce lycée où quelque 2400 élèves sont scolarisés. Il a été retrouvé par la police environ une heure plus tard, parmi les blessés qui avaient été évacués.

Le jeune homme, un élève âgé de seize ans, a été placé en état d'arrestation. "Il est actuellement soigné dans un hôpital local", a précisé le shérif du comté de Los Angeles sur la télévision CBS.

 

 

Il n'a pas donné de précision sur son état ou la nature de ses blessures, mais a indiqué que l'adolescent aurait pu chercher à se donner la mort après son geste. "Aucun agent (du shérif) n'est responsable (...) Il semble que ce soit l'élève lui-même", a dit M. Villanueva.

Le drame est survenu aux environs de 07h40 (16h40 suisses) alors que de nombreux élèves étaient déjà en cours et que d'autres continuaient à arriver. Le campus du lycée, où des centaines d'élèves sont restés cloîtrés dans l'attente du feu vert des autorités, a fait l'objet d'une fouille minutieuse pendant près d'une heure par les forces de l'ordre pour écarter tout danger.