Espagne: plus de la moitié des bureaux de vote catalans fermés par la police

La police espagnole a fermé 1300 écoles dans lesquelles les Catalans compte voter dimanche sur leur indépendance. De nombreux établissements sont occupés par des familles afin de les maintenir ouverts.

30 sept. 2017, 13:25
La police a reçu l'ordre de faire évacuer et de fermer les écoles avant 06 heures dimanche, soit trois heures avant le début de la consultation.

La police a fermé 1300 des 2315 écoles où des bureaux de vote devaient ouvrir dimanche pour le référendum sur l'indépendance de la Catalogne, a fait savoir samedi le gouvernement espagnol. Selon une source officielle, 163 établissements sont occupés par des familles.

 

 

Des partisans de l'indépendance de la région se sont installés vendredi soir dans les bureaux de vote. La police a reçu l'ordre de faire évacuer et de fermer avant 06 heures dimanche, soit trois heures avant le début de la consultation.

A Madrid, des milliers de personnes ont manifesté pour défendre l'unité de l'Espagne à la veille d'un référendum. Les manifestants se sont retrouvés sur la place de Cibeles, au coeur de la capitale, à l'appel d'un collectif conservateur, la Fondation pour la défense de la nation espagnole (Denaes), a constaté un journaliste de l'AFP.

Brandissant le drapeau national rouge, jaune, rouge, ou le portant comme une cape sur les épaules, ils criaient "la Catalogne fait partie de l'Espagne", des refrains des supporters de football comme "je suis espagnol, espagnol, espagnol", ou "on va se les faire".

Certains criaient même "Puigdemont en prison". Carles Puigdemont préside le gouvernement régional séparatiste de Catalogne, qui défie le gouvernement et la justice espagnole en tenant dimanche ce référendum interdit parce qu'anticonstitutionnel.