Espace: la fusée Falcon9 réussit son opéraiton

Zéro soucis pour le décollage de la fusée Falcon 9 de la société américaine SpaceX, qui a subi un accident au mois de septembre 2016.

14 janv. 2017, 20:00
La fusée Falcon 9 a été lancée sans problème majeur. Une réussite pour la société qui a accusé un accident important l'an dernier.

La société américaine SpaceX a réussi samedi le lancement de sa fusée Falcon 9 depuis la Californie, marquant la reprise de ses vols quatre mois après un accident. La fusée emporte dix satellites de communication.

La fusée à deux étages a décollé de la base aérienne de Vandenberg en Californie, comme prévu à 09h54 locales (18h54 en Suisse). Le premier étage, haut de 70 mètres, s'est séparé du reste du lanceur 2 minutes et 27 secondes après le décollage.

Il a commencé peu après son retour vers la Terre. Il a allumé à plusieurs reprises ses rétrofusées pour freiner sa vitesse et s'est posé 7 minutes 49 plus tard sur une plateforme flottante dans le Pacifique, selon les images retransmises par SpaceX.

Il s'agit du sixième succès de cette manoeuvre délicate pour la société, qui a déjà fait poser le premier étage trois fois en mer et deux fois sur le sol en Floride. SpaceX compte ainsi, en récupérant la partie la plus coûteuse du lanceur, réduire fortement ses coûts de mise sur orbite.

Le second étage de Falcon 9 devait déployer les dix satellites d'Iridium en orbite basse environ une heure après le décollage. Le déploiement doit durer quinze minutes.

Hélium sous pression

SpaceX a conclu que l'accident, survenu en septembre en Floride lors d'un essai au sol des moteurs, avait résulté d'une défaillance d'un conteneur d'hélium sous pression. Celui-ci se trouve à l'intérieur du réservoir d'oxygène liquide du second étage de la fusée.

L'explosion spectaculaire avait non seulement détruit le lanceur mais aussi un satellite de 200 millions de dollars de la société israélienne Spacecom. Un canal du satellite devait être utilisé par le patron de Facebook, Mark Zuckerberg pour fournir l'accès à internet en Afrique sub-saharienne.

Impact financier

L'accident s'est produit quinze mois après une première explosion d'une fusée Falcon 9 peu après son décollage, le 28 juin 2015.

Cette série noire, après plus de treize années de succès ininterrompus qui ont bousculé le secteur du lancement, a jeté un froid parmi les clients de la société californienne fondée en 2002 et toujours dirigée par le milliardaire Elon Musk. Ces revers ont aussi eu un impact financier sévère.

Selon le Wall Street Journal (WSJ), citant une analyse des documents internes auxquels il a eu accès, SpaceX a subi une perte annuelle de 250 millions de dollars et une baisse de 6% du chiffre d'affaires dans l'année qui a suivi le premier accident en 2015 et ce après une longue période de succès.

Progression des commandes

La firme a réussi 18 lancements consécutifs entre 2002 et juin 2015 et huit autres d'affilée après la reprise des vols début 2016.

SpaceX a surtout réussi à faire atterrir en douceur le premier étage de son lanceur après le tir, pour pouvoir ensuite le réutiliser. Une prouesse technologique qui doit permettre de nettement réduire les coûts de lancement et être plus compétitif.

C'est la première fois que le voile est levé sur les résultats financiers de SpaceX qui n'a aucune obligation de les publier, la société n'étant pas cotée en bourse.

Ces documents indiquent que pendant cette période de quatre ans et demi avant le premier accident, la société a connu une solide progression de son carnet de commandes pour des contrats de lancement de satellites.