Réservé aux abonnés

Erdogan choisit de faire le grand nettoyage

17 juin 2013, 00:01
data_art_1644213.jpg

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a plastronné hier devant ses partisans, mais la grève pourrait succéder à la contestation

Les cagettes de pétunias sont entassées au bord des massifs. Les jardiniers municipaux accroupis plantent des milliers de fleurs dans les parterres. Autour d'eux, un dernier convoi de camions-poubelles laisse derrière lui un parc Gezi au cordeau. Comment imaginer que samedi soir, après l'assaut donné par la police, ce bastion de la révolte contre le pouvoir de Recep Tayyip Erdogan ressemblait à un champ dévasté par une tornade?

Hier après-midi, il ne restait ...