Epidémie de chikungunya sur le tout continent américain

Près de 875'000 personnes seraient atteintes par le chikungunya dans 40 pays des Caraïbes et des Etats d'Amérique centrale et du Sud. Maladie contagieuse, le chikungunya est rarement mortel.

23 nov. 2014, 08:27
Au Nicaragua, on tente d'éliminer les moustiques, responsable de la transmission du virus.

Près de 875'000 personnes seraient touchées par le chikungunya dans 40 territoires des Caraïbes et des Etats d'Amérique centrale et du Sud, ainsi qu'aux Etats-unis, a indiqué samedi l'institut de veille sanitaire (InVS). Parmi eux, au moins 14'704 cas sont confirmés biologiquement.

Si l'épidémie est partie de Saint-Martin en décembre 2013, elle a, en moins d'un an, gagné toutes les îles de la mer des Caraïbes et a pris pied sur le continent: la Floride (Etats-Unis), tous les états de l'Amérique centrale et les pays d'Amérique du Sud ayant une façade maritime avec la Caraïbe ont recensé des cas autochtones c'est-à-dire transmis localement.

"Le Mexique rapporte pour la première fois cette semaine un cas autochtone dans le sud du pays", signale l'InVS.

Les maladies contagieuses de la dengue et du chikungunya sont dues à des virus transmis par un moustique du genre Aedes aegypti, présent dans tous les pays du continent américain.

Rarement mortel, le chikungunya engendre de la fièvre et des douleurs articulaires sévères, ainsi que des maux de tête, des nausées ou des accès de fatigue notamment.