Energie: Barack Obama veut réduire les émissions des centrales à charbon

Les centrales à charbon sont la principale source d'énergie électrique aux États-Unis. Elles sont aussi la principale source d'émission de dioxyde de carbone. Face à un Congrès paralysé, Barack Obama veut agir et les réduire de 30% d'ici 2030.

02 juin 2014, 07:25
Barack Obama, en ciblant les centrales à charbon, cherche à promouvoir les énergies renouvelables que sont le solaire et l'éolien.

Barack Obama change de ton dans la lutte contre le changement climatique: dans l'impasse au Congrès, il met en place de nouvelles normes sur les émissions des centrales à charbon, énergie fossile la plus émettrice de gaz à effet de serre.

L'Agence américaine de protection de l'environnement va proposer lundi un objectif de réduction de 30% des émissions de dioxyde de carbone par les centrales thermiques du pays d'ici à 2030, selon des personnes au fait du dossier.

Il s'agirait de la plus ambitieuse proposition en matière de protection de l'environnement sous l'administration Obama. L'ensemble des centrales thermiques existantes représentent 40% du total des émissions aux Etats-Unis.

Même si le gaz naturel monte en puissance, le charbon reste une composante centrale du paysage énergétique américain. Il est extrait dans 25 Etats, Wyoming en tête, suivi de la Virginie Occidentale, Kentucky, Pennsylvanie et Illinois. Les centaines de centrales à charbon réparties sur le territoire fournissent environ 37% de l'électricité du pays, devant gaz naturel (30%) et nucléaire (19%).

Si le calendrier exact et l'ampleur des mesures ne sont pas encore connues, le principe est acquis: Washington fixera des objectifs de réduction d'émissions à chaque Etat américain en leur laissant ensuite une grande latitude sur la façon de les atteindre.

Le climat est un dossier politiquement sensible aux Etats-Unis: les républicains, qui contrôlent une partie du Congrès, s'opposent à toute nouvelle loi, certains contestant la réalité du changement climatique, d'autres la responsabilité des activités humaines.

Cette initiative sur le charbon, qui vise à promouvoir les énergies renouvelables (solaire, éolien) et l'efficacité énergétique, s'inscrit dans le cadre d'un vaste plan climat, annoncé il y a an par Barack Obama. Il s'était engagé en 2009 à réduire, d'ici 2020, les émissions américaines de gaz à effet de serre de 17% par rapport à leur niveau de 2005.