Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

En pleine confusion

Les forces de l'ordre indiennes peinent à neutraliser les terroristes.

29 nov. 2008, 05:01

Deux jours après le début des attaques coordonnées qui ont fait plus de 154 morts à Mumbai (ex-Bombay), la capitale économique de l'Inde était toujours dans la tourmente hier. Si des commandos indiens ont mis fin au siège de l'hôtel Oberoi et au siège local de la communauté juive ultra-orthodoxe loubavitch, de nouveaux affrontements se déroulaient en revanche à l'hôtel Taj Mahal.

Au moins 22 étrangers, dont deux Américains et un couple français, figuraient parmi les plus de 150 morts recensés hier soir par R. Patil, haut responsable de l'état de Maharashtra, dont Mumbai est la capitale. Au moins neuf assaillants, des islamistes présumés, ont été tués et un autre a été arrêté, a-t-il ajouté.

Au centre loubavitch, cinq otages et deux terroristes sont morts, selon les services de secours israéliens ZAKA. Selon l'organisation Chabad loubavitch, le rabbin et son épouse figurent parmi les victimes, alors que leur fils de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias