En Allemagne, des bandes dessinées sont imprimées sur des bananes

Pas facile de faire manger des fruits aux enfants... Et pourtant, nos voisins allemands ont trouvé un bon moyen de leur faire avaler des bananes. Leur idée: tatouer des bandes dessinées sur leur pelure.

08 mai 2013, 07:30
Les aventures de Fyfe, un garçonnet de 5 ans qui se transforme en super-héros dès qu'il avale une banane, ont été imprimées à même le fruit.

Les parents le savent bien. Les enfants rechignent à avaler une ration de cinq fruits et légumes par jour. Pourquoi? Parce que nos garnements privilégieront toujours les pâtes aux haricots verts et qu’ils saliveront forcément davantage devant une mousse au chocolat que devant une compote de poires. Et puis ces pauvres petits n’ont aucune chance d’être élus "star" de la cour d’école en se pointant à la récré avec une pomme empaquetée dans un bout d’alu froissé.

Alors que l’OMS estime que le surpoids concerne plus de 40 millions d’enfants de moins de cinq ans dans le monde, nos voisins Allemands ont pourtant trouvé une astuce ingénieuse pour que leurs rejetons deviennent mordus de… bananes. Sur le plan diététique, ce fruit affiche un bilan impressionnant: énergétique, facile à digérer, riche en potassium et en magnésium, la banane est aussi une mine de vitamines A, B et C. Oui mais… comment la rendre sexy aux yeux des petits? En la customisant, pardi!

Ainsi l’agence munichoise Serviceplan s’est associée à la multinationale bananière irlandaise Fyffes (cinquième producteur mondial). Avec les éditions allemandes Carlsen (célèbres pour avoir publié Petzi, entre autres), ils ont créé un nouveau personnage de bande dessinée, dont les aventures ont été imprimées au laser sur la pelure jaune du fruit. Une fois tatoués, les casse-croûtes vitaminés ont été distribués gratuitement dans les écoles et crèches de neuf pays, parmi lesquels l’Espagne, la Belgique, les Etats-Unis ou encore la Russie. Ainsi ce printemps, chaque jour pendant une semaine, les enfants ont pu découvrir les péripéties étonnantes de Fyfe, petit bonhomme de cinq ans qui se transforme en super-héros dès qu’il gobe une banane. De quoi l’avoir pour de bon, la banane!