Réservé aux abonnés

En Afrique, le marché très convoité de l’armement

Biélorusses et Chinois, têtes d’affiche du salon de la sécurité et de la défense.
29 janv. 2019, 00:01
DATA_ART_5813964

En arrivant sur le site du salon Shieldafrica, dont la cinquième édition s’est tenue du 20 au 24 janvier, à Abidjan, on ne voyait que lui: le pavillon de la Biélorussie, vaste cube recouvert de photos grandeur nature de toute la gamme des armements au catalogue, du drone aux hélicoptères de combat, en passant par les radars et les véhicules de transport blindés. Bataillons d’hôtesses, champagne, musiciens d’orchestre, salon VIP pour accueillir et photographier les officiels: l’entreprise d’Etat BSVT, basée à Minsk, n’a pas lésiné sur les gros moyens pour séduire les armées africaines, en forte...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois