Elections en Allemagne: vers le troisième mandat de Merkel

Sauf changement de cap majeur, Angela Merkel devrait assurer un troisième mandat de chancelière après les élections législatives de ce dimanche en Allemagne. Son parti, le CDU, et ses alliés, sont crédités de 39% des voix selon les derniers sondages.

22 sept. 2013, 15:30
Angela Merkel semble promise à un troisième mandat.

Angela Merkel a toutes les chances de gagner dimanche un troisième mandat de chancelière d'Allemagne. Elle serait ainsi la première grande dirigeante européenne à survivre à la crise, après des législatives qui pourraient la contraindre à gouverner avec les sociaux-démocrates.

Aucun de ses homologues en Espagne, en France, en Italie, ou au Royaume-Uni, ne s'est fait réélire depuis le début de la crise financière.

Dans l'Allemagne d'après-guerre, seuls Konrad Adenauer et le chancelier de la Réunification Helmut Kohl ont réussi à remporter trois mandats de chancelier.

Majorité menacée

La majorité de la chancelière conservatrice avec ses alliés libéraux est cependant menacée et son échec la contraindrait très probablement à former une alliance avec ses adversaires du parti social-démocrate SPD (comme lors de son premier mandat de 2005 à 2009).

La possibilité d'une alliance entre les conservateurs et les Verts, bien qu'improbable, est aussi évoquée.

Les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures dans tout le pays. Ils fermeront à 18H00. Les premières estimations de résultats seront alors diffusées.

Mme Merkel a voté à la mi-journée

Tous les sondages ont prédit que la chancelière conservatrice, 59 ans, personnalité préférée des Allemands, devrait être reconduite pour quatre ans à la tête de la première économie européenne, à l'issue d'une campagne totalement centrée sur sa personne.

Mme Merkel est allée voter à la mi-journée au centre de Berlin, accompagnée de son mari Joachim Sauer. Quelques heures auparavant à Bonn, son principal rival, le social-démocrate Peer Steinbrück, avait déposé son bulletin.

Suspense entier

Le suspense était entier quant à la coalition qui sortira des urnes. "Je n'ai pas la moindre idée de la constellation gouvernementale qui sortira ce soir, je suis très excitée", confiait une électrice de 26 ans, Marissa Kutscha, rencontrée devant le bureau de vote de Mme Merkel. "Jusqu'à la dernière minute je ne savais absolument pas pour qui voter", a-t-elle dit.

Les premiers chiffres de participation sont attendus dans l'après-midi. Le taux d'abstention sera scruté avec attention, après un record à 30% en 2009.