Egypte: trois morts et plusieurs blessés lors d'une manifestation pro-Morsi

Les opposants à Mohamed Morsi ont lancé vendredi un appel "urgent" à manifester en masse en Egypte, alors que les pro-Morsi manifestaient ce même vendredi. Des tirs ont été entendus. Trois morts et plusieurs blessés sont à déplorer.

05 juil. 2013, 15:54
epa03776266 Afghan people shout slogans in support of ousted Egyptian president Mohamed Morsi while holding posters depicting him, in Kabul, Afghanistan, 05 July 2013. Egypt's Muslim Brotherhood has called for mass rallies to protest the army's overthrow of Morsi and a crackdown on other senior members of the movement. Adli Mansour, the chief of Egypt's highest court, was sworn in on 04 July as Egypt's interim president after the ousting of Morsi.  EPA/S. SABAWOON

La coalition de l'opposition à Mohamed Morsi a lancé vendredi un appel "urgent" à manifester en masse en Egypte, alors que les partisans du président déchu étaient mobilisés pour un "vendredi du refus" après le coup militaire de mercredi.

"Le Front du salut national (FSN) lance un appel urgent à se mobiliser sur toutes les places d'Egypte en soutien à la révolution du 30 juin", a annoncé dans un communiqué son porte-parole, en référence aux manifestations monstres de dimanche contre M. Morsi.

Des milliers d'Egyptiens manifestaient au Caire pour un "vendredi du refus", contre le coup militaire qui a renversé le président islamiste et contre la vague d'arrestations qui a suivi au sein de son mouvement des Frères musulmans.

Devant la mosquée Rabaa al-Aadawiya, dans le faubourg de Nasr City, les manifestants, dont une partie campent sur place depuis plusieurs jours, priaient ensemble, à l'appel de l'imam, pour "le retour de Morsi au pouvoir" et "la fin de la fracture entre nous et l'armée", a constaté un journaliste de l'AFP.

Alors que l'armée s'était massivement déployée avec ses blindés autour de la place mercredi, le jour de la mise à l'écart de M. Morsi, les barrages étaient désormais levés.

Survolée par des avions

Ailleurs au Caire, des milliers de personnes, dont de nombreuses femmes, ont entamé une marche à Guizeh, dans le sud de la ville, a constaté un photographe de l'AFP.

Regroupées au sein du "Front national de défense de la légitimité", les principales forces islamistes du pays ont appelé les partisans du président renversé à manifester en masse et "pacifiquement" pour dénoncer "le coup d'Etat militaire".

Le ministère de l'Intérieur a prévenu qu'il répondrait "fermement" à tout trouble, et la capitale égyptienne a été survolée par des avions militaires.

Trois morts et plusieurs blessés dans des tirs entre pro-Morsi et soldats

Au moins trois partisans islamistes de Mohamed Morsi ont été tués vendredi au Caire par des tirs des forces de sécurité sur des manifestants, ont confirmé des sources proches des services de sécurité. Les protestataires tentaient d'approcher du bâtiment où est détenu le président égyptien.