Ebola: une sixième personne hospitalisée en Espagne

Une personne a été admise par précaution dans un hôpital espagnol mardi soir. Elle avait été en contact avec l'aide-soignante infectée par le virus Ebola. Cela porte à six le nombre d'hospitalisations après l'annonce de la contagion.
07 août 2015, 14:18
A workers makes a delivery at the entrance of the Carlos III  hospital in Madrid, Spain, Tuesday, Oct. 7, 2014 where a Spanish nurse who is believed to have contracted the ebola virus from a 69-year-old Spanish priest is being treated after testing positive for the virus. Raising fresh concern around the world, the nurse in Spain became the first person known to catch Ebola outside the outbreak zone in West Africa. In Spain, the stricken nurse had been part of a team that treated two missionaries flown home to Spain after becoming infected with Ebola in West Africa. The nurse's only symptom was a fever, but the infection was confirmed by two tests, Spanish health officials said. She was being treated in isolation, while authorities drew up a list of people she had had contact with. (AP Photo/Paul White)

Une nouvelle personne a été admise par précaution à l'hôpital de Madrid qui traite les malades d'Ebola. Cette admission porte à six le nombre d'hospitalisations en Espagne, deux jours après l'annonce de la contagion d'une aide-soignante, la première hors d'Afrique, selon l'hôpital.

"Il s'agit d'une infirmière qui est arrivée aujourd'hui", a déclaré une porte-parole de l'hôpital La Paz Carlos III, en précisant qu'une aide-soignante avait aussi été admise, avec de la fièvre, mardi soir. Les médias avaient rapporté dans la nuit une cinquième hospitalisation, mais elle n'avait pas été confirmée de source officielle.

Au total donc, six personnes sont hospitalisées, une seule étant officiellement touchée par le virus: l'aide-soignante, son mari, à haut "risque", une deuxième aide-soignante admise mardi avec de la fièvre, deux infirmières, dont une pourrait sortir dès mercredi, et un ingénieur de retour d'Afrique qui pourrait également sortir.

L'aide-soignante d'une quarantaine d'années faisait partie de l'équipe qui a soigné deux missionnaires espagnols, touchés par le virus et décédés respectivement le 12 août et le 25 septembre.