Ebola: Londres introduit un dépistage renforcé des voyageurs

Dans certains de ses aéroports et gares ferroviaires, le Royaume-Uni introduit un dépistage des voyageurs en provenance des pays affectés par le virus Ebola.

09 oct. 2014, 19:42
epa04396862 A Liberian barber shaves the head of a client wearing latex gloves as a preventive measure against the deadly Ebola virus in Monrovia, Liberia 12 September 2014. The World Health Organization (WHO) has said the number of deaths from Ebola has risen to 2100 in West Africa with an exponential surge predicted in Liberia the hardest hit country in the region.  EPA/AHMED JALLANZO

Le Royaume-Uni a annoncé jeudi l'introduction d'un dépistage renforcé des voyageurs en provenance des pays affectés par Ebola dans certains de ses aéroports et gares ferroviaires. A Madrid, l'aide-soignante espagnole hospitalisée depuis lundi est en "danger grave" de mort, selon le président de la région de Madrid Ignacio Gonzalez.

En Angleterre, le porte-parole de Downing Street a précisé que "le dépistage renforcé va dans un premier temps concerner les aéroports (réd: londoniens) de Heathrow et Gatwick et les terminaux Eurostar" pour les personnes en provenance du Libéria, de Sierra Leone et Guinée.

Ces contrôles consisteront à interroger les passagers sur leurs voyages récents, les personnes avec lesquelles ils ont été en contact et la suite de leur voyage. Ils pourront aussi prendre la forme d'un contrôle médical, réalisé par du personnel médical et non par les services frontaliers.

Près de 4000 morts

Selon des statistiques arrêtées au 5 octobre, Ebola a fait au moins 3865 morts, précise jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a légèrement corrigé son bilan diffusé la veille.

A Conakry (Guinée), le centre de traitement de Médecins sans frontières (MSF) approche de la "saturation" en raison d'une récente "flambée" des cas en Guinée, y compris dans la capitale, s'est alarmée l'ONG dans un communiqué.