EasyJet: des drones pour inspecter les avions

Afin de réduire ses coûts, EasyJet va utiliser des drones télécommandés pour inspecter ses avions au sol.

08 mai 2014, 12:40
EasyJet explique que l'utilisation de drones pourrait, dans le cas d'un appareil touché par la foudre, ramener la durée de l'inspection à quelques heures

La compagnie aérienne à bas coûts britannique EasyJet a fait part de son intention d'utiliser des drones télécommandés pour inspecter certains de ses avions au sol, avec pour double objectif une efficacité accrue et une réduction de ses coûts.

Le transporteur a procédé mercredi à une démonstration à Luton, dans le sud de l'Angleterre, où se trouve son siège, avec un drone à peine plus volumineux qu'un ballon de football et propulsé par six rotors.

EasyJet explique que l'utilisation de drones pourrait, dans le cas d'un appareil touché par la foudre, ramener la durée de l'inspection à quelques heures, contre plus d'une journée actuellement, permettant ainsi d'accélérer la remise en exploitation de l'avion et de réduire le coût de la maintenance.

Les drones, qui pourraient être opérationnels d'ici l'année prochaine, ne sont que l'une des nouvelles technologies sur lesquelles travaille EasyJet: la compagnie réfléchit aussi à l'utilisation de lunettes "3D" à réalité virtuelle.

Alors que sept décollages sur 1000 sont aujourd'hui affectés par un problème technique, la compagnie s'est fixée pour objectif de ramener ce ratio à zéro d'ici 2020, a expliqué Ian Davies, le directeur de l'ingénierie du groupe.

EasyJet s'est refusé à préciser le montant des économies que pourraient générer les nouvelles technologies d'inspection et de maintenance.