Réservé aux abonnés

Donald Trump indemne après la sortie du rapport Mueller

Le document égratigne le président, mais son ministre de la Justice le protège, tandis que les démocrates refusent de désarmer.

19 avr. 2019, 00:01
epa07514244 US President Donald J. Trump delivers remarks during a ceremony for the Wounded Warrior Project Soldier Ride in the East Room of the White House in Washington, DC, USA, 18 April 2019. Just prior to the White House event Attorney General William Barr hosted a press conference outlining the redactions in the Mueller report set to be released this hour.  EPA/SHAWN THEW USA TRUMP WOUNDED WARRIORS

Après vingt-trois mois d’enquête, 500 témoins et 2300 réquisitions, le rapport du procureur spécial Robert Mueller sur les interférences de la Russie dans la présidentielle de 2016 a été révélé, hier, au public dans une version «déclassifiée» partiellement édulcorée. Une version confidentielle et moins censurée devait être adressée au «gang des huit», les dirigeants démocrates et républicains des deux chambres du Congrès.

Avant que quiconque ait pu en commencer la lecture, l’Attorney General (ministre de la Justice), William Barr, a tenu une conférence de presse, hier, dans laquelle il a absous...