Deux explorateurs sont partis pour aider Mike Horn, en difficulté dans l'Arctique

En difficulté et n'ayant pas assez de vivres pour terminer leur expédition, Mike Horn et son compagnon d'aventure Børge Ousland doivent être rejoints ce jeudi par deux explorateurs norvégiens.
04 déc. 2019, 20:17
Mike Horn et son compagnon ont subi des conditions difficiles lors de leur expédition.

Deux explorateurs norvégiens sont partis à la rescousse de Mike Horn et de son compagnon Børge Ousland, en difficulté dans l’Arctique. Ils devraient atteindre les deux hommes ce jeudi, afin de les ravitailler et de les raccompagner jusqu’à un bateau brise-glace nommé «Lance».

Cela fait plusieurs semaines que Mike Horn et Børge Ousland enchaînent les galères, rapporte notamment L’Indépendant. Partis le 26 août dernier pour une expédition destinée à traverser l’océan Arctique, les deux hommes ont atteint la mer de glace le 12 septembre et se déplacent à ski de randonnée, tirant des traîneaux sur lesquels sont stockés leurs vivres.

Mais les deux aventuriers doivent faire face à des conditions extrêmement difficiles, notamment en raison de la fonte des glaces.

 

 

Mike Horn est notamment tombé dans l’eau gelée, en raison d’une glace trop fine. De plus, le traîneau de  Børge s’est cassé. Les deux hommes souffrent de gelures et d’une fatigue extrême. Leur progression ayant été ralentie, leurs vivres se sont amenuisés. 

Le Suisse, qui a perdu près de 15 kilos depuis le début de son périple, a régulièrement posté des images sur son compte Instagram, lesquelles montrent la situation extrême dans laquelle les deux hommes se trouvent.

 

 

Les deux intervenants doivent parcourir 40 kilomètres pour rejoindre Mike et Borge partis à leur rencontre. Les deux aventuriers s’attaquent eux aussi à 40 kilomètres de ski pour effectuer la jonction, explique le site du magazine Outside.

Les quatre explorateurs devraient être de retour sur le brise-glace jeudi soir ou vendredi. Le bateau Pangea de Mike Horn attendra ensuite le retour de Lance au bord de la glace afin de récupérer les hommes et de les ramener à Longyearbyen, où l’expédition prendra fin.

S’ils se sont retrouvés face à d’importantes difficultés, les deux aventuriers n’ont jamais été en danger de mort, précisait il y a quelques jours le porte-parole de l’expédition Lars Ebbesen. Interrogé par le magazine Outside, il a souhaité mettre fin aux fake news qui exagéraient la situation de Mike Horn et de Børge Ousland.

 

 

par Marie Dorsaz