Des tirs d'artillerie ont fait dix morts dont trois civils dimanche à Donetsk

Malgré "le silence des armes" décrété par les militaires ukrainiens et séparatistes, des tirs d'artillerie ont fait dix morts dont trois civils dimanche à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine.
07 août 2015, 14:16
epa04312262 Ukrainian soldiers stand guard with their APC vehicles on a street in the small city of Seversk, Donetsk area, Ukraine, 12 July 2014. Seversk was taken over by Ukrainian forces after fighting with pro-Russian militants on 10 July 2014. Ukraine insisted that there would be no ceasefire or negotiations before the pro-Russian separatists in the country's east give up their arms. Ukrainian separatist leader Alexander Borodai and 10 other top rebel officials were hit with EU sanctions on 12 July, as the bloc implemented new measures meant to discourage violence in eastern Ukraine.  EPA/SERGEY POLEZHAKA

Trois civils ont été tués et cinq autres blessés dimanche à Donetsk, fief de la rébellion prorusse dans l'est de l'Ukraine, malgré le "silence total" des armes décrété par les militaires ukrainiens et les séparatistes, a annoncé la mairie. Et sept soldats sont morts sous les tirs d'artillerie des insurgés.

L'attaque s'est produite alors qu'ils circulaient à proximité de l'aéroport de Donetsk, précise l'armée. Il s'agit des pertes les plus lourdes essuyées par les militaires ukrainiens depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, le 5 septembre.

Lundi matin à 10h00 (09h00 en Suisse), "la situation était très tendue dans la ville et les détonation de tirs à l'arme lourde et des salves pouvaient être entendus dans plusieurs quartiers", a ajouté la mairie de Donetsk dans un communiqué.

Par ailleurs, la plus grande statue de Lénine encore debout en Ukraine a été déboulonnée dans la nuit de dimanche à lundi à Kharkiv (est), par des manifestants nationalistes dénonçant, à travers le fondateur de l'Union soviétique, l'influence de Moscou.