Réservé aux abonnés

Des profits sur la Grèce

La dette grecque reste une poule aux œufs d’or pour les banques centrales européennes et les privés.

20 août 2018, 00:01
Tourists taking pictures under the Greece flag in front of the Parthenon at the Acropolis Hill, in Athens, Greece, Wednesday, March 21, 2018. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
 GREECE ATHENS

J’ai perdu beaucoup de plumes dans la crise de la dette depuis 2010. Ce qui ne m’empêchera pas de voler de mes propres ailes dès le 20 août prochain. Et les créanciers de faire encore des bénéfices sur mon dos. Je suis, je suis? La poule aux œufs d’or grecque.

Le pays en convalescence retrouve sa liberté ce lundi. Une liberté conditionnelle. Si la sortie de la tutelle européenne lui permet de se financer seule à nouveau sur les marchés financiers, Athènes reste soumise aux conditions et à l’austérité imposées par Bruxelles.

Remboursés à 100%

Après trois bouées de sauvetage lancées par l...