Réservé aux abonnés

Début du démantèlement de la «jungle» de Calais

Le gouvernement a obtenu le feu vert de la justice pour évacuer la zone sud du camp.

29 févr. 2016, 23:22
/ Màj. le 01 mars 2016 à 00:01

Le démantèlement d’une partie de la «jungle» de Calais, immense camp de réfugiés dans le nord de la France, a débuté hier dans un climat tendu. Les employés d’une entreprise mandatée par l’Etat ont démonté une vingtaine d’abris. Nombre d’entre eux observaient à distance cette opération sur un secteur du camp quadrillé par les policiers anti-émeutes. Depuis des années, des personnes, venues pour la plupart de Syrie, d’Afghanistan et du Soudan, ont transité par ce qui est devenu le plus grand bidonville du pays. Ils espèrent gagner la Grande-Bretagne en profitant du ballet des camions entre les ...