Crise migratoire: le camp de concentration de Dachau accueille des réfugiés

Un centre d'accueil pour sans-abri, dont des réfugiés, a été aménagé dans une annexe de l'ancien camp de concentration de Dachau, vers Munich. Cinquante personnes y séjournent actuellement.
22 sept. 2015, 21:25
Le camp de concentration de Dachau a ouvert le 22 mars 1933.

"Ce sont les membres les plus faibles de la société", a expliqué mardi Florian Hartmann, maire de cette ville allemande de 41'000 habitants. "Ces bâtiments chargés d'histoire peuvent être réaffectés à une fonction sociale".

Interrogé sur la présence parmi eux de réfugiés, à un moment où l'Allemagne fait face à un afflux record de demandeurs d'asile, le maire a répondu qu'il s'agit de "ressortissants allemands ou étrangers. Il y a un peu tout le monde ici : d'anciens réfugiés, d'autres qui ne le sont pas.

La loi allemande prévoit une prise en charge des candidats à l'asile pendant l'examen de leur demande, qui prend plusieurs mois. Une fois le statut de réfugié accordé, ses bénéficiaires ont le droit de travailler mais ne sont plus logés.

Face à la crise de l'hébergement d'urgence qui frappe l'Allemagne, alimentée par l'afflux de migrants, une reconversion des dépendances du camp de Buchenwald (ouest) avait été envisagée en début d'année par les autorités locales, suscitant de nombreuses critiques.

Ouvert le 22 mars 1933 - moins de deux mois après l'arrivée d'Hitler au pouvoir - Dachau a servi de modèle d'organisation pour les autres camps de la mort nazis, de Treblinka à Buchenwald. Plus de 206'000 déportés originaires d'une trentaine de pays y ont été détenus, et 43'000 y ont péri. Le camp a été fermé en avril 1945.