Crise migratoire: Bruxelles propose une aide de 700 millions d'euros aux pays de l'UE

L'UE a proposé mercredi un budget humanitaire inédit de 700 millions d'euros pour aider ses Etats membres en première ligne face à l'afflux massif de migrants. Parmi ces pays figure notamment la Grèce, où quelque 10'000 personnes sont toujours bloquées à la frontière macédonienne.

02 mars 2016, 18:42
"La proposition d'aujourd'hui rendra 700 millions d'euros disponibles pour fournir de l'aide là où elle est le plus nécessaire", a déclaré le commissaire européen chargé de l'aide humanitaire Christos Stylianides.

L'UE a proposé mercredi un budget humanitaire inédit de 700 millions d'euros pour aider ses Etats membres en première ligne face à l'afflux massif de migrants. Parmi ces pays figure notamment la Grèce, où quelque 10'000 personnes sont toujours bloquées à la frontière macédonienne.

L'engrenage des restrictions décidées récemment par les pays situés sur la route des Balkans a piégé en Grèce des milliers de migrants, faisant planer selon l'ONU la menace d'une crise humanitaire imminente.

"C'est une crise qui teste notre Union dans ses limites", a reconnu mercredi le président du Conseil européen Donald Tusk. Il s'exprimait lors d'une visite en Croatie, étape d'une tournée dans les Balkans qui doit s'achever jeudi et vendredi en Turquie, avant un sommet extraordinaire européen le 7 mars à Bruxelles auquel participera Ankara.

La Turquie fait un pas

La Turquie a déjà annoncé être prête à signer avec quatorze pays un accord de réadmission sur son sol des migrants clandestins pour ralentir le flux des départs entre ses côtes et l'UE. Elle a cependant précisé n'avoir "pas de carte magique" pour une solution.

En attendant d'obtenir des Turcs qu'ils en fassent davantage, la Commission européenne a dévoilé un projet sans précédent. Il s'agit de fournir une aide humanitaire d'urgence, non seulement à des pays tiers pauvres, mais désormais à des membres de l'UE.

Crise humanitaire

"La proposition d'aujourd'hui rendra 700 millions d'euros disponibles pour fournir de l'aide là où elle est le plus nécessaire", a déclaré le commissaire européen chargé de l'Aide humanitaire, Christos Stylianides. Il a proposé 300 millions d'euros pour 2016, et 200 millions par an les deux années suivantes.

L'aide pourra être mobilisée pour tout pays en difficulté exceptionnelle. Mais elle "ira, dans une large mesure, vers la Grèce, parce que c'est là que nous avons la crise humanitaire la plus grave", a assuré M. Stylianides, appelant les Etats membres et le Parlement européen, autorités budgétaires de l'UE, à soutenir "rapidement" sa proposition.

La Grèce avait d'ailleurs déjà fait part de ses besoins, les évaluant à 480 millions d'euros pour organiser l'accueil de 100'000 réfugiés. Les autorités grecques ne sont "pas en mesure de faire face à l'ensemble des réfugiés qui arrivent", ont-elles prévenu, alors que le pays abrite actuellement 23'000 migrants.

La Macédoine a rouvert mercredi sa frontière en laissant passer environ 250 réfugiés Syriens et Irakiens alors que 10'000 autres migrants continuaient d'attendre côté grec, selon les autorités locales grecques.