Réservé aux abonnés

Crise diplomatique: la Chine multiplie les condamnations de citoyens canadiens

Pékin multiplie les condamnations spectaculaires de citoyens canadiens pour contraindre Ottawa à renoncer à l’extradition vers les Etats-Unis de Meng Wanzhou, la directrice du géant des télécommunications Huawei, arrêtée en 2018.

13 août 2021, 00:01
/ Màj. le 13 août 2021 à 06:51
epa09407775 (FILE) - A Canadian flag flies at the Canadian embassy in Beijing, China, 15 January 2019 (reissued 10 August 2021). On 10 August 2021, A Chinese court upheald the death sentence for Robert Lloyd Schellenberg, a Canadian man who was accused of smuggling drugs in China in 2014. EPA/ROMAN PILIPEY

La crise diplomatique entre le Canada et la Chine a atteint un sommet avec la condamnation mercredi matin par Pékin de l’homme d’affaires et spécialiste de la Corée du Nord, Michael Spavor, à onze ans de prison pour espionnage. La veille, son compatriote, Robert Schellenberg, a été condamné à mort pour trafic de drogue, après le rejet de son appel.

Les décisions de Pékin interviennent à un moment clé. Ottawa a procédé à l’arrestation à Vancouver de Meng Wanzho...