Crimée: le bilan du massacre dans un lycée professionnel de Kerch passe à 20 morts, dont 9 mineurs

20 morts, dont 9 mineurs, 44 blessés, dont 7 dans un état très grave...le bilan de la tuerie perpétrée mercredi dans un lycée professionnel de la ville de Kerch, en Crimée, s'alourdit. Les motivations de l'auteur, un élève de 18 ans qui s'est suicidé, restent inconnues.

18 oct. 2018, 13:23
Le jeune homme a d'abord fait exploser une bombe dans la cafétéria, avant d'abattre plusieurs personnes.

Des blessés criblés de "billes métalliques" et neuf mineurs tués : les autorités russes ont donné jeudi des détails sur la tuerie dans un lycée de Crimée, où un élève a tué 20 personnes, selon un nouveau bilan, avant de se suicider.

Sept blessés se trouvaient jeudi matin dans un état "extrêmement grave", a indiqué la ministre russe de la Santé, Veronika Skvortsova, citée par l'agence Interfax.

 

 

Elle a ajouté que les chirurgiens avaient dû procéder à l'amputation de plusieurs membres, "des pieds, des jambes", en raison des blessures causées par "des billes métalliques" incorporées à la bombe artisanale que l'auteur de la tuerie a fait exploser.

Chez certaines victimes, les muscles ont été littéralement "hachés", a-t-elle précisé.

Un élève de 18 ans d'un lycée technique de Kertch, dans la péninsule ukrainienne de Crimée annexée en 2014 par la Russie, a fait exploser une bombe mercredi dans son établissement puis abattu avec un fusil d'autres élèves et des membres du personnel. Le motif de son acte restait inconnu jeudi.

 

 

Sur les 20 personnes tuées, selon un nouveau bilan établi jeudi, neuf étaient mineures, selon une liste publiée par la municipalité de Kertch.

Quinze élèves de l'établissement sont morts au cours de l'attaque, a indiqué le directeur adjoint de la municipalité de Kertch, Diliarver Melgaziev, cité par l'agence TASS.

Les cinq autres morts sont des employés du lycée, selon M. Melgaziev. Selon le quotidien russe Moskovski Komsomolets, une mère et sa fille, toutes deux enseignantes dans l'établissement, ont été tuées.

La municipalité de Kertch a également publié une liste comprenant les identités de 44 personnes blessées, précisant que deux d'entre elles n'avaient pas encore été identifiées. Selon cette liste, au moins 23 d'entre elles sont des mineurs.