Couple accusé de viols en Californie: des dizaines de victimes

Un chirurgien orthopédique de 38 ans et sa fiancée de 31 ans, inculpés pour de multiples viols, encourent respectivement une peine de 40 et 30 ans de réclusion.

22 sept. 2018, 08:41
Les victimes étaient emmenées dans l'appartement du médecin à Newport Beach, au sud de Los Angeles, puis violées par le couple.

Les policiers qui enquêtent sur les agissements d'un chirurgien californien et de sa petite amie, inculpés pour des viols, ont reçu des appels de dizaines de victimes potentielles, a annoncé le procureur vendredi. Plus d'une douzaine de ces pistes paraissent d'ores et déjà crédibles.

Les enquêteurs vont étendre leur zone de recherches à plusieurs autres Etats des Etats-Unis, sur une période d'une vingtaine d'années, a ajouté le procureur du comté d'Orange.

Un chirurgien orthopédique de 38 ans et sa fiancée de 31 ans, qui utilisaient leur physique avantageux et leur charme pour endormir la méfiance de leurs proies, sont accusés d'avoir abordé deux victimes en 2016, dans un bar et dans un restaurant, avant de les droguer pour à l'aide de cocaïne, d'ecstasy et de GHB, surnommée "drogue du violeur".

 

 

Droguées puis violées

Les deux jeunes femmes ont ensuite été emmenées dans l'appartement du médecin à Newport Beach, au sud de Los Angeles, puis violées par le couple. Au total, plus d'un millier de vidéos d'agressions sexuelles ont été retrouvées dans le téléphone du suspect.

Les policiers estiment que le médecin et sa fiancée ne se contentaient pas de chercher leurs victimes présumées dans des bars ou des restaurants, mais qu'ils ont pu aussi utiliser "des applications de rencontres comme Tinder ou Bumble".

Le chirurgien avait connu sa minute de gloire en apparaissant, il y a quelques années, dans un épisode d'une émission de téléréalité, intitulée "Online Dating Rituals of the American Male" ("Les rituels de rencontre en ligne des hommes américains").

L'homme et sa compagne ont notamment été inculpés de viols et de détention de drogue et d'armes. Ils encourent respectivement une peine de 40 et 30 ans de réclusion.