Réservé aux abonnés

Coup de froid entre l’ONU et Caracas

Rapport du Haut- Commissariat aux droits de l’homme pris pour cible.
06 juil. 2019, 00:01
U.N. High Commissioner for Human Rights Chilean Michelle Bachelet, talk about the situation of human rights in Venezuela, during the 41th session of the Human Rights Council, at the European headquarters of the United Nations in Geneva, Switzerland, Friday, July 05, 2019. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SWITZERLAND HUMAN RIGHTS VENEZULA

Le Venezuela «réfute catégoriquement» les allégations de l’ONU sur un nombre «élevé» d’exécutions extrajudiciaires présumées. Devant le Conseil des droits de l’homme, le vice-ministre des Affaires étrangères vénézuélien William Castillo a dénoncé une approche «incompréhensible, sélective et partiale». Le gouvernement demande au Haut-Commissariat aux droits de l’homme de modifier les nombreuses imprécisions, selon lui, dans le rapport publié jeudi.

Il cible notamment le fait que 460 des 560 personnes interrogées se trouvent à l’étranger, y voyant des témoignages venant surtout d’opposants au che...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois