Coronavirus: une trentaine de personnalités participent à une vente aux enchères pour la bonne cause

Plus d’une trentaine de personnalités du sport, de la culture ou de la politique participent à une action pour la Chaîne du bonheur et offrent des lots originaux. Parmi elles, plusieurs Valaisans.

23 avr. 2020, 16:00
Parmi les enchères, un spectacle privé de Yann Lambiel.

Une fondue en compagnie de la présidente du Conseil d’Etat vaudois, une soirée spaghettis chez Henri Dès, une planche originale de Titeuf... Plus d’une trentaine de personnalités romandes se sont mobilisées pour une vente aux enchères sur le site www.ricardo.ch, dont l’intégralité des bénéfices sera reversée à la Chaîne du bonheur pour venir en aide aux personnes et familles qui subissent le plus gravement les conséquences de la crise liée au coronavirus.

A l’origine de ce projet, Aurélia Jaquier, agent d’artiste, sur qui le repos forcé commençait à peser. «Je me suis dit que parmi mes connaissances, plein de gens devaient ressentir la même chose. Et la réponse des personnalités contactées a été immédiate et positive», se réjouit l’initiatrice d’Alors on donne.

 

 

 

Des généreux people valaisans

Deux jours après le lancement, les retours du public sont déjà très probants et les enchères grimpent rapidement. Et parmi les généreux people, plusieurs Valaisans comme l’humoriste Yann Lambiel qui offre un spectacle privé en salon, comme le groupe The Company Of Men. Ou encore les chanteurs Pat Burgener et Sam Gruber. Le premier offre un snowboard customisé, le second une visite dans son studio et l’enregistrement d’une reprise. Egalement à gagner, une statuette faite à la main de Courgette, le personnage du film de Claude Barras.

Les enchères courent jusqu’au 30 avril à 18 heures. A votre porte-monnaie!

Infos pratiques

Le site du projet Alors on donne! 

 

L’INFO SOLIDAIRE
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch