Coronavirus: l’OFSP enlève le Portugal et l’Autriche de sa liste à risque

Les Portugais pourront finalement se rendre dans leur pays pour passer les fêtes en famille. L’OFSP a supprimé plusieurs nations des pays à risque.

18 déc. 2020, 13:57
/ Màj. le 18 déc. 2020 à 14:29
L'OFSP a actualisé sa liste des pays à risque (illustration).

La Suède est désormais considérée comme un pays à risques, selon les critères de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). A l’inverse, ce n’est plus le cas de l’Autriche, de la Pologne, du Portugal et de la Hongrie.

A partir du 28 décembre, quiconque entre en Suisse en provenance de Suède, du Land allemand de Saxe ou du Belize, en Amérique centrale, devra également se mettre en quarantaine pendant dix jours, selon la liste publiée vendredi par l’OFSP.

 

 

Une obligation de quarantaine continue de s’appliquer pour Andorre, la Géorgie, la Croatie, la Lituanie, le Luxembourg, le Monténégro, Saint-Marin, la Serbie, la Slovénie et les États-Unis. Et dans l’Italie voisine, les régions et Vénétie restent des zones à risque.

En revanche, à partir de samedi 19 décembre, les voyageurs ne sont plus tenus de se mettre en quarantaine en provenance de Hongrie, Portugal, Pologne, Autriche, Macédoine du Nord, Jordanie et Polynésie française.

Berne met sur la liste des États ou des régions dont la valeur sur 14 jours pour 100’000 habitants est supérieure de 60 à celle de la Suisse. Cette valeur est actuellement d’environ 665 dans toute la Suisse.