Coronavirus: 2 cas en France, 2 morts en Arabie dimanche

Le coronavirus proche du SRAS a été confirmé sur une deuxième personne en France. En Arabie Saoudite, deux personnes sont décédées ce dimanche après avoir contracté le virus.

12 mai 2013, 15:35
Trois cas du coronavirus semblables au SRAS avaient été suspectés en France. Un seul est confirmé.

Les deux personnes contaminées par le coronavirus (NCoV) en Arabie saoudite sont décédées dimanche. En France, un deuxième patient contaminé a été transféré en réanimation. Les autorités médicales, à la suite de l'Organisation mondiale de la Santé, ont confirmé que le virus pouvait se transmettre de personne à personne.

Le vice-ministre saoudien de la Santé publique a indiqué dimanche que deux hommes de 58 et 48 ans, dont la maladie avait été détectée samedi, sont décédés dans le pays.

Cela porte à neuf le nombre de patients qui ont succombé à la maladie depuis son apparition en septembre en Arabie saoudite alors qu'un total de quinze cas ont été confirmés depuis la découverte du coronavirus dans un hôpital de la région d'Al Ahsa.

Et en France, le deuxième patient contaminé, un homme d'une cinquantaine d'années et isolé au service d'infectiologie du CHRU lillois, a été transféré dimanche à la mi-journée au service de réanimation en raison de l'aggravation de son état de santé.

"Il y a eu dans les dernières heures une aggravation au niveau respiratoire, donc c'est la raison pour laquelle on l'a transféré dans le service de réanimation pour qu'en cas d'aggravation, il puisse bénéficier des techniques de suppléance respiratoire", a expliqué sur BFM TV Benoît Guery, chef du service d'infectiologie du CHRU.

Transmission interhumaine confirmée

Pour le professeur Guery, ce nouveau développement accrédite l'hypothèse avancée dimanche par l'OMS d'une transmission interhumaine du NCoV - un virus proche du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) qui avait fait plusieurs centaines de morts en Chine en 2003 - dont la source et le mode de transmission restent à établir formellement.

"On avait déjà cette notion à partir d'autres cas dans le monde sans avoir une certitude, là, je crois qu'on a une démonstration qu'effectivement la transmission d'homme à homme est tout à fait possible", a-t-il dit.

Benoît Guery a toutefois souligné que le degré de transmission du virus identifié pour la première fois en Jordanie en avril 2012 restait faible. "On reste sur un nombre de cas limité".

Séjours dans la péninsule arabique

Trente-quatre cas d'infection respiratoire aiguë liée au nouveau coronavirus ont été signalés à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis septembre 2012. Dix-huit décès ont été recensés dans le monde (Arabie saoudite, Jordanie, Royaume-Uni, Allemagne) depuis avril 2012.

La plupart des personnes atteintes sont originaires ou avaient séjourné dans la péninsule arabique ou dans des pays limitrophes.

Les symptômes du coronavirus sont fièvre, toux, essoufflement et difficultés respiratoires. Il n'existe pas de thérapeutique spécifique à ce jour.