Corée du Nord: un Américain condamné à six ans de camp de travail

Un Américain a été condamné par la Cour suprême nord-coréenne à six ans de camp de travail pour être entré "déguisé en touriste" dans le pays.

14 sept. 2014, 13:02
FILE - In this Sept. 1, 2014 file photo, Matthew Miller, an American detained in North Korea, speaks to the Associated Press, in Pyongyang, North Korea. A trial has been held in North Korea for Miller, who had been detained since April. The trial was held Sunday morning, Sept. 14, 2014. Details were not immediately available. Miller, 24, of Bakersfield, California, was detained for violating his tourist status when he entered the country. The specific charges or punishment he could face were not announced before the trial. He is believed to have torn up his visa at Pyongyang's airport and demanded asylum. (AP Photo/Wong Maye-E, File)

La Cour suprême nord-coréenne a condamné dimanche l'Américain Matthew Miller à six ans de camp de travail pour être entré en Corée du Nord "déguisé en touriste", a rapporté l'agence officielle KCNA. Il a été reconnu coupable d'avoir commis des "actes hostiles" à l'encontre du pays communiste.

M. Miller, l'un des trois Américains détenus en Corée du Nord, avait été arrêté en avril après avoir été accusé d'avoir déchiré son visa et demandé l'asile.

Le 8 septembre, quelques heures après l'annonce du procès de Matthew Miller, les Etats-Unis avaient appelé Pyongyang à libérer les trois Américains détenus dans l'Etat communiste pour leur permettre de rentrer chez eux. Les autres détenus américains sont Jeffrey Fowle et Kenneth Bae.

La Corée du Nord avait indiqué en juin que Matthew Miller et Jeffrey Fowle seraient jugés pour des actions non spécifiées assimilées à "des actes hostiles contre le pays".

Kenneth Bae a été arrêté en novembre 2012. Accusé d'être un militant chrétien évangéliste cherchant à renverser le gouvernement nord-coréen, il a été condamné à quinze ans de camp de travail.

Le 2 septembre, les trois Américains avaient lancé un appel pour demander à Washington d'envoyer un émissaire afin de négocier leur libération avec Pyongyang.

Alors qu'ils étaient surveillés par des représentants du gouvernement, ils ont évoqué leurs conditions de détention dans une interview à la chaîne CNN, ce qui est très inhabituel en Corée du Nord. Les trois prisonniers étaient dans un hôtel de la capitale nord-coréenne.