Coopération: 56 ans après, Macron et Merkel signent un nouveau traité

Emmanuel Macron et Angela Merkel ont signé mardi matin le traité d'Aix-La-Chapelle, qui vise à renforcer l'Union européenne et la coopération entre la France et l'Allemagne. Le président français et la chancelière allemande ont été accueillis par des huées.
22 janv. 2019, 12:23
Réunis à Aix-la-Chapelle pour signer un nouveau franco-allemand, Macron et Merkel ont été accueillis mardi matin par les huées de quelques dizaines de personnes, dont certaines vêtues de gilets jaunes.

Paris et Berlin ont signé mardi matin à Aix-la-Chapelle (Allemagne) un nouveau traité pour relancer le couple franco-allemand et le moteur européen. Sans ambition pour certains, entérinant un abandon de souveraineté par la France selon d'autres, le nouveau traité franco-allemand signé mardi par Angela Merkel et Emmanuel Macron est censé élever la relation bilatérale à un "niveau supérieur".

 

 

 

Angela Merkel a notamment réaffirmé la volonté de l'Allemagne et de la France de faire naître à terme une "armée européenne", malgré l'opposition frontale du président américain Donald Trump à cette idée.

Accueillis par des huées

Emmanuel Macron et Angela Merkel ont été accueillis mardi matin par les huées de quelques dizaines de personnes, dont certaines vêtues de gilets jaunes.

Le président français et la chancelière allemande se sont vite engouffrés dans la prestigieuse mairie d'Aix-la-Chapelle. Les manifestants, munis de sifflets et de vuvuzelas, ont crié "Merkel muss weg" ("Merkel doit partir") et "Macron démission", a constaté une journaliste de l'AFP.

 

 

Plusieurs arboraient des gilets jaunes et le slogan allemand "Aufstehen" (Levez-vous), du nom d'un mouvement fondé en septembre par des membres du parti de gauche radicale Die Linke. Ils tentent depuis plusieurs semaines d'importer le mouvement français des "gilets jaunes" en Allemagne et tiennent un discours musclé à l'égard de l'accueil de migrants.

56 ans après le Traité de l’Elysée

Le Traité de l'Elysée, que complète le traité d'Aix-la-Chapelle, a été signé à Paris le 22 janvier 1963 par le président français Charles de Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer.

 

 

Ce traité historique de coopération et d'amitié entre les deux pays, signé au Palais de l'Elysée, est un acte fondateur de l'amitié franco-allemande. Il est conclu entre deux "ennemis de toujours" après des guerres sanglantes, dont deux conflits mondiaux, et près de 18 ans après l'effondrement du régime nazi.

par Andy Maître