Conférence de Paris: une aide militaire pour lutter contre l'Etat islamique

La conférence internationale sur la paix et la sécurité en Irak s'est engagée lundi à Paris à fournir une aide militaire pour lutter contre les jihadistes de l'Etat islamique.

15 sept. 2014, 13:25
epa04401446 French President Francois Hollande (R) and Iraqi President Fouad Massoum (L) deliver their speeches as part of the International Conference for Peace and Security in Irak, at the Quai d'Orsay in Paris, France, 15 September 2014. French President Francois Hollande and his Iraqi counterpart Fuad Masum are hosting the conference on Iraq's security, which comes after the execution of a third Western hostage by the Islamic State group.  EPA/YOAN VALAT

La communauté internationale a promis lundi de soutenir la lutte de Bagdad contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) "par tous les moyens nécessaires", y compris militaires. Elle a pris cet engagement à l'issue de la conférence internationale de Paris sur la sécurité en Irak.

"Les participants à la conférence de Paris ont affirmé que Daesh (acronyme arabe de l'EI, ndlr) constitue une menace pour l'Irak mais aussi pour l'ensemble de la communauté internationale", indique le communiqué final de la conférence. Ils "ont souligné la nécessité de mettre un terme à la présence de Daesh dans les régions où il a pris position en Irak".

"Dans cet objectif, ils se sont engagés à soutenir par les moyens nécessaires le nouveau gouvernement irakien dans sa lutte contre Daesh, y compris par une aide militaire appropriée, correspondant aux besoins exprimés par les autorités irakiennes et dans le respect du droit internationale et de la sécurité des populations civiles", ajoute le texte.

Une trentaine de pays, dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu, ont débattu au cours de cette conférence des aspects sécuritaires, humanitaires et politiques de la réponse à apporter au défi posé par l'Etat islamique, qui a pris par surprise la communauté internationale cet été en s'emparant de plusieurs régions en Irak et en Syrie.