Réservé aux abonnés

Cody Wilson ne va pas se laisser faire

02 août 2018, 00:01
FILE - In this May 10, 2013, file photo, Cody Wilson holds what he calls a Liberator pistol that was completely made on a 3-D-printer at his home in Austin, Texas. Eight states filed suit Monday, July 30, 2018, against the Trump administration over its decision to allow a Texas company to publish downloadable blueprints for a 3D-printed gun, contending the hard-to-trace plastic weapons are a boon to terrorists and criminals and threaten public safety. (Jay Janner/Austin American-Statesman via AP, File) 3D Guns

en apparence, il ressemble à un jouet. Composé de plastique rigide ABS, comme celui utilisé pour les Lego, et imprimé en 3D, le pistolet Liberator fonctionne pourtant comme un vrai. Saisi en urgence par huit Etats, le juge fédéral Robert Lasnik a ordonné, mardi, la suspension temporaire de la diffusion sur internet des fichiers d’impression de pistolets en 3D. Un premier jugement doit avoir lieu le 10 août prochain. Surnommées «armes fantômes», elles ne possèdent aucun numéro de série, ne sont pas enregistrées et sont indétectables même par les portiques de sécurité. Les pl...