Cisjordanie: deux femmes poignardées en 24 heures dans des colonies

Durant les 24 dernières heures, deux mères Israéliennes ont été poignardées dans des colonies de Cisjordanie. L'une d'elle a succombé à ses blessures. Visant jusqu'alors des hommes, les attaques ont provoqué un fort émoi en Israël.

18 janv. 2016, 19:00
L'un des agresseurs a été blessé par balles par les forces de sécurité. L'autre a pris la fuite.

Deux Israéliennes, une infirmière mère de six enfants et une femme enceinte, ont été poignardées en 24 heures dans des colonies de Cisjordanie occupée. Ces heurts provoquent l'émotion en Israël et la crainte que les violences palestiniennes ne prennent une nouvelle dimension.

Les violences ont jusqu'alors surtout visé les hommes, et n'avaient pas véritablement franchi les portes gardées des colonies de Cisjordanie, ces villes ou villages israéliens implantés sur les territoires palestiniens occupés par Israël depuis 1967. La personnalité des victimes et les circonstances des attaques ont ajouté à l'émoi israélien.

La première, attaquée chez elle dimanche dans la colonie d'Otniel, a succombé à ses blessures le jour même à l'âge de 38 ans après s'être battue pour défen dre ses enfants. Elle est la première Israélienne tuée de la sorte à l'intérieur d'une colonie depuis longtemps.

La seconde, âgée de 30 ans et enceinte de cinq mois, a été poignardée à son tour lundi en pleine rue à l'extérieur d'un magasin de vêtements dans une autre colonie, Tekoa, ont indiqué l'armée et la porte-parole de l'hôpital de Shaare Tzedek où elle a été admise. Ses jours ainsi que ceux du bébé ne sont pas en danger, selon l'hôpital.

Son agresseur, un Palestinien de 17 ans, a été blessé par balles par les forces de sécurité. L'autre agresseur, un Palestinien lui aussi selon l'armée israélienne, a pris la fuite.