Cisjordanie: attaques à la chaîne contre l'occupant israélien

Ce samedi, trois attaques contre l'occupant israélien ont eu lieu en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

17 oct. 2015, 12:02
Attaques à répétions ce samedi en Cisjordanie et à Jérusalem.

Trois nouvelles attaques contre l'occupant israélien ont eu lieu samedi en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. John Kerry avait auparavant demandé aux dirigeants israélien et palestinien d'oeuvrer à ramener le calme.

La première attaque s'est produite peu avant 9 heures près de l'enclave juive du centre de Hébron, en Cisjordanie occupée, où 500 colons israéliens vivent sous protection de l'armée. Un adolescent palestinien de 18 ans a tenté de poignarder un colon avec un couteau. Ce dernier l'a tué par balles, a indiqué l'armée.

Une Palestinienne a ensuite été tuée après avoir tenté de poignarder une soldate israélienne dans la Vieille ville de la cité, selon la police. Dans le quartier de Armon Hanetsiv, à Jérusalem-Est, un autre Palestinien a péri sous les balles après avoir tenté de poignarder un soldat israélien lors d'un contrôle d'identité, selon la police.

Au total la flambée de violences qui a débuté le 1er octobre en Cisjordanie occupée et Jérusalem-Est, avant de s'étendre à la bande de Gaza et de toucher aussi Israël, a fait une quarantaine de morts, dont plusieurs auteurs d'attaques, et des centaines de blessés côté palestinien. Côté israélien, elle a fait sept morts et des dizaines de blessés.

Washington appelle au calme

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a parlé séparément jeudi et vendredi au président palestinien Mahmoud Abbas et au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, selon un diplomate américain. Il leur a demandé d'oeuvrer à ramener le calme au Proche-Orient.

Lors de ses conversations téléphoniques, M. Kerry, arrivé vendredi soir à Milan, a précisé à M. Abbas qu'il "espérait" se rendre au Proche-Orient "au moment opportun", d'après ce haut responsable du département d'Etat. Il a aussi discuté avec M. Netanyahu d'une rencontre "en Europe dans un proche avenir".

A Washington, l'ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis et un porte-parole de la diplomatie américaine avaient évoqué auparavant une possible rencontre Kerry-Netanyahu à Berlin dans le courant de la semaine prochaine.

Condamnation américaine

Avant que ces appels ne soient rendus publics, le président américain Barack Obama a exprimé vendredi son inquiétude face à la flambée de violences entre Israéliens et Palestiniens.

Des dizaines de Palestiniens ont incendié vendredi le tombeau de Joseph à Naplouse, site sacré du judaïsme dans le nord de la Cisjordanie occupée, au risque de donner une tournure de plus en plus confessionnelle aux violences.