Cinéma: le metteur en scène russe Alexeï Balabanov est décédé

le metteur en scène russe culte, Alexeï Balabanov est mort à 54 ans samedi, après une longue maladie.

19 mai 2013, 12:15
Alexeï Balabanov, metteur en scène culte de films sur la violence des dernières décennies en Russie, avec notamment "Cargaison 200" sur l'Afghanistan, "Frère" sur la criminalité, et "La guerre" sur la Tchétchénie, est mort samedi après une longue maladie. Il avait 54 ans.

Alexeï Balabanov, metteur en scène culte de films sur la violence des dernières décennies en Russie, avec notamment "Cargaison 200" sur l'Afghanistan, "Frère" sur la criminalité, et "La guerre" sur la Tchétchénie, est mort samedi après une longue maladie. Il avait 54 ans.

"Les films d'Alexeï Balabanov sont un portrait collectif de notre pays au moment le plus dramatique de son histoire (...) J'aimais son travail", a écrit le premier ministre russe Dmitri Medvedev sur Facebook en annonçant la nouvelle. Il est mort samedi, alors qu'il travaillait sur un nouveau film à Saint-Pétersbourg.

Balabanov a dirigé 16 films, dont "Frère" et "Frère 2", montrant la vie d'un jeune homme pris dans une spirale de violence et de criminalité à Saint-Pétersbourg, la ville natale de Balabanov, dans les premières années de l'après-URSS, lorsque les lois semblaient être impuissantes à canaliser le changement permanent.

"Cargaison 200", tourné en 2007, décrit avec une violence sans limites le sort des soldats soviétiques en Afghanistan. La télévision russe avait refusé de passer le film, jugeant certaines scènes trop violentes. Les critiques avaient estimé que le pouvoir avait surtout voulu éviter un film qui dénonçait des excès du pouvoir soviétique.

"La guerre", sur la guerre menée par l'armée russe en Tchétchénie, avait été récompensé dans plusieurs festivals. La mort de Balabanov "est une tragédie, une énorme tragédie pour le cinéma russe", écrivait dimanche le journal "Kommersant". Des amis du metteur en scène disent avoir su qu'il était très malade depuis plusieurs mois, mais aucune précision n'a été donnée dans les médias sur sa maladie.