Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Casse-tête électoral en Belgique

Gros problèmes politiques après le séisme électoral de dimanche et la victoire des indépendantistes.

15 juin 2010, 05:01

Néerlandophones et francophones de Belgique se préparaient hier à des négociations compliquées pour former un gouvernement un tant soi peu viable. Le triomphe historique des indépendantistes flamands la veille fait peser une menace sur l'avenir du pays.

Sans précédent, la victoire de la Nouvelle Alliance flamande (N-VA) de Bart De Wever est aussi sans partage.

De 3% des voix en 2003, la N-VA est passée à 28%dimanche, balayant ses concurrents au point que les trois grands partis traditionnels - chrétiens-démocrates, socialistes et libéraux - recueillent ensemble moins de la moitié des suffrages des Flamands.

Le pays, encore sous le choc de ce séisme, s'interrogeait sur les chances de parvenir à un accord de gouvernement puis, dans la foulée, à l'ouverture de négociations sur la revendication fondamentale des Flamands: l'octroi d'une autonomie maximale pour la Flandre (nord).

En 2007, il avait fallu neuf mois pour former un gouvernement. Et cette fois,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias