Californie: la police a retrouvé 13 frères et sœurs affamés et séquestrés par leurs parents

Lundi la police a sauvé treize frères et sœurs séquestrés par leurs parents à Perris, en Californie. Ils étaient attachés à leur lit avec des chaînes et des cadenas, sales et affamés. Une des filles a réussi à s'échapper pour appeler les secours.

16 janv. 2018, 06:51
David et Louise Turpin retenaient les 13 enfants âgés de 2 à 29 ans chez eux, certains étaient enchaînés.

Douze frères et sœurs, âgés de 2 à 29 ans, ont été retrouvés attachés, certains avec des chaînes, affamés et sales dans un logement d'une petite ville de Californie, a indiqué lundi la police locale. Leurs parents ont été incarcérés pour torture.

L'alerte a été donnée par une treizième victime âgée de 17 ans qui s'est échappée du logement situé à Perris, à deux heures au sud-est de Los Angeles. Elle est parvenue à appeler le numéro d'urgence 911 depuis un appareil portable retrouvé dans la maison.

L'adolescente, qui était "émaciée" et semblait n'avoir que dix ans selon le communiqué de presse de la police, "affirmait que ses douze frères et sœurs étaient retenus captifs à l'intérieur de la résidence par leurs parents, précisant que certains d'entre eux étaient attachés avec des chaînes et cadenas", selon le communiqué de la police.

Les agents ont ensuite contacté à leur résidence David Turpin et son épouse Louise, âgés respectivement de 57 et 49 ans. Plusieurs enfants ont été retrouvés enchaînés à leur lit dans le noir et dans une odeur pestilentielle. Les policiers n'ont pas précisé les motivations des parents qui seront présentées jeudi à la justice. 

Ces derniers ont été arrêtés et inculpés chacun de neuf chefs de torture et dix chefs de mise en danger de la vie d'un enfant. Ils ont été placés en détention.

 

 

Sept adultes, six enfants

La police a initialement cru que les 12 personnes retrouvées, "mal-nourries et très sales", étaient toutes des mineures mais a ensuite réalisé que sept d'entre elles étaient adultes, âgées de 18 à 29 ans. Six des treize victimes (y compris l'adolescente qui a donné l'alerte) étaient des enfants dont le plus jeune n'avait que deux ans.

Un voisin, contacté lundi par téléphone, a indiqué que le quartier venait d'être construit. Il a dit ne pas connaître les Turpin et n'avoir rien remarqué d'anormal. Le quartier est constitué de maisons basses, selon des images trouvées en ligne.