Réservé aux abonnés

«C'est l'anarchie totale!»

Le sud du pays est toujours en proie aux violences. Samuel Maret, un Valaisan établi dans la capitale depuis une dizaine d'années nous livre sa vision du conflit. Impressionnant.

16 juin 2010, 05:02

Samuel Maret est un Martignerain installé en Kirghizie depuis près de dix ans. Actif dans le tourisme, il vit aujourd'hui avec sa femme et ses enfants dans la capitale, Bishkek, qui ne semble pas touchée par les violences interethniques qui secouent le pays depuis plusieurs jours. «Ce sont surtout les villes du sud qui vivent dans une complète anarchie: Och, Kara Suu, Jalal Abad et Bazar Korgon. Ici, je ne crains pas pour la sécurité de ma famille.»

Pour ce trentenaire, qui a déjà vécu la Révolution jaune de 2005...