Burkina Faso: au moins 28 morts dans des attaques armées à Ouagadougou

Plusieurs attaques armées ont secoué le centre de Ouagadougou, au Burkina Faso, ce vendredi. Le bilan provisoire fait état d'au moins 28 morts et de 85 blessés.

02 mars 2018, 12:56
/ Màj. le 02 mars 2018 à 18:35
Des attaques armées étaient en cours vendredi dans le centre de Ouagadougou, au Burkina Faso.

Une trentaine de personnes ont été tuées vendredi dans une attaque menée contre l'état-major des forces armées du Burkina Faso à Ouagadougou. L'ambassade de France et l'institut français ont également été visés.

Les attaques, menées par plusieurs groupes d'hommes armés, ont débuté dans la matinée et ont visé plusieurs endroits du centre de la capitale burkinabé, dont l'ambassade de France, l'Institut français et l'état-major des forces armées.

Au moins 28 personnes ont été tuées dans l'attaque contre l'état-major, selon plusieurs sources sécuritaires. Il y a également au moins 85 blessés, selon des sources des services de santé de Ouagadougou. Aucun ressortissant français n'a été tué ou blessé dans l'attaque contre l'ambassade de France, a-t-on appris de source diplomatique française.

Le Service d'information du gouvernement burkinabé a parlé dans un communiqué "d'attaque terroriste perpétrée (...) par des hommes lourdement armés non identifiés". "Le bilan de l'attaque est de sept morts au sein des forces de défense dont cinq à l'état-major", et de "neuf terroristes tués, dont cinq à l'état-major", selon une source gouvernementale.

"Quatre assaillants ont été neutralisés" à l'ambassade de France où la "situation" était "maîtrisée", a indiqué de son côté le ministre burkinabé de l'Information Rémis Fulgance Dandjinou à la télévision d'Etat RTB. La situation est "sous contrôle" à l'ambassade de France et à l'Institut français, avait précisé auparavant l'entourage du chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian.

 

 

Echanges de tirs intenses

Vendredi matin devant l'ambassade de France, un correspondant de l'AFP a entendu des échanges de tirs intenses et vu un véhicule, celui des assaillants selon des témoins, en feu sur la chaussée.

D'après des témoins, cinq hommes armés sont sortis d'une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l'ambassade de France dans le centre de la capitale du Burkina Faso.

Selon une source à l'intérieur de l'ambassade de France, cinq hommes armés auraient essayé de rentrer dans l'ambassade sans y parvenir. Ils ont alors tiré sur l'ambassade.

D'autres témoignages ont fait état d'une explosion près de l'état-major des armées burkinabé et de l'institut français, à environ un kilomètre de cette première attaque, toujours dans le centre de la capitale burkinabé.

Des photos postées par des habitants de la capitale sur Twitter montraient plusieurs épaisses colonnes de fumée noire s'élevant de plusieurs bâtiments, dont celui de l'état-major des forces armées burkinabé.