Bruxelles va remettre deux suspects en lien avec les attentats du 13 novembre à Paris

Une juridiction belge a donné son accord jeudi afin de remettre à la justice française deux hommes soupçonnés d'avoir été impliqués dans les attentats du novembre à Paris. Ils sont accusés d'avoir aidé Salah Abdeslam, l'un des membres du commando, à s'enfuir vers la Belgique.

16 juin 2016, 18:34
90 personnes ont perdu la vie au Bataclan le 13 novembre, lors des attentats qui ont touché la capitale française.

Une juridiction belge a donné son feu vert jeudi pour la remise à la justice française de deux hommes soupçonnés d'être impliqués dans les attentats qui ont fait 130 morts à Paris en novembre, a annoncé le gouvernement fédéral. Ils sont accusés d'avoir aidé l'un des membres des commandos, Salah Abdeslam, à fuir vers la Belgique.

Dans un communiqué, l'exécutif belge indique que la cour d'appel de Bruxelles a jugé que le mandat d'arrêt européen lancé par Paris à l'encontre des deux hommes était exécutoire.

La Belgique a déjà remis à la France Salah Abdeslam, considéré comme le seul survivant des commandos qui ont ensanglanté le 13 novembre dernier la région parisienne. Arrêté après une chasse à l'homme de quatre mois, il a été transféré en France le 27 avril.

Selon la justice française, l'un des deux hommes est venu à Paris pour récupérer Salah Abdeslam et le ramener en Belgique après les attaques. L'autre, un Français résidant à Bruxelles, est de son côté accusé d'avoir servi de chauffeur à Salah Abdeslam dans la capitale belge le 14 novembre.