Brésil: le candidat socialiste à la présidentielle meurt dans un accident d'avion

Eduardo Campos, le candidat socialiste à l'élection présidentielle brésilienne est mort mercredi dans le crash d'un jet privé.

14 août 2014, 08:14
Des pompiers en intervention sur le site du crash qui aura coûté la vie à Eduardo Campos.

Le candidat socialiste à la présidentielle brésilienne Eduardo Campos est mort mercredi dans le crash d'un jet privé qui devait atterrir par mauvais temps à Santos, ville côtière au sud de Sao Paulo. La présidente Dilma Rousseff a décrété un deuil national.

"Tout le Brésil est en deuil, nous avons perdu un grand Brésilien, Eduardo Campos, nous avons perdu un grand compagnon", a déclaré Mme Rousseff. Dans un communiqué, elle décrète un deuil national et y annonce suspendre sa campagne électorale pour trois jours. L'élection présidentielle est prévue le 5 octobre.

Le jet, un Cessna 560XL, avait décollé de Rio de Janeiro et se rendait à Guaruja, près Santos. Les contrôleurs aériens ont perdu le contact avec l'avion alors qu'il s'apprêtait à atterrir. Plus tard, les pompiers de Sao Paulo ont confirmé que les sept personnes à bord de l'appareil étaient mortes.

Homme de gauche

Eduardo Campos avait fêté ses 49 ans dimanche dernier. Marié et père de cinq enfants, le leader du Parti socialiste brésilien (PSB) était crédité par les instituts de sondage d'environ 10% des intentions de vote pour la présidentielle, ce qui le plaçait en troisième position.

Ancien gouverneur de l'Etat de Pernambouc, il se présentait comme un homme de gauche favorable à l'économie de marché. Il fut auparavant un allié de Dilma Rousseff, laquelle va tenter d'obtenir un deuxième mandat en octobre. La présidente est en tête des intentions de vote avec 36%, devant le sénateur social-démocrate Aecio Neves avec 20%.

"Le Brésil perd l'un de ses hommes politiques les plus talentueux qui a toujours lutté pour ses idéaux. La perte est irréparable, incompréhensible", a dit son adversaire politique Aecio Neves, 53 ans.

Candidat à désigner

La colistière d'Eduardo Campos, l'écologiste Marina Silva, ne se trouvait pas à bord de l'appareil. Le PSB devra tenir une nouvelle convention pour désigner son candidat, qui pourrait être Marina Silva. Celle-ci était arrivée en troisième position avec un score relativement élevé lors de la présidentielle de 2010.

Appréciée par les jeunes et l'électorat évangélique, elle prône une politique de défense de l'environnement qui lui vaut en revanche l'hostilité du puissant secteur agroalimentaire au Brésil.