Brésil 2014l: tiens, revoilà la Grèce!

Et la Grèce surgit! Alors qu'elle n'avait toujours pas marqué au Brésil, la Grèce s'est imposée 2-1 contre la Côte d'Ivoire et disputera son premier huitième de finale de Coupe du monde.

25 juin 2014, 05:35
En s'imposant par 2 à 1 contre la Côte d'Ivoire sur un penalty de Samarras à la 93e minute, La Grèce se qualifie à son premier huitième de finale en Coupe du Monde.

La décision est tombée à la 93e, sur un penalty de Samaras consécutif à une faute du Bâlois Giovani Sio. Les Eléphants semblaient si proches du but...

Qu'il est dur de couler le Bateau pirate! Malgré la perte sur blessure, dans les vingt-cinq premières minutes, de leur milieu de terrain Panagiotis Kone et de leur gardien Orestis Karnezis, malgré une lourde frappe de José Holebas s'écrasant sur la transversale (33e), les champions d'Europe 2004 ont surgi au bon moment, juste avant la pause, grâce à Samaris - entré pour Kone... - qui a profité d'une très fâcheuse perte de balle de Tioté à mi-terrain (42e). Wilfried Bony avait égalisé à la 74e.

La croisière n'est peut-être pas terminée car bien imprudent serait celui qui oserait affirmer que le Costa Rica, dimanche à Recife, gagnera à coup sûr... Vertement critiqués par les esthètes, les Grecs obtiennent depuis dix ans des résultats que bien des nations rêveraient d'avoir.

Cruelle fin de parcours en revanche pour la Côte d'Ivoire et la "génération Drogba", tétanisée par l'enjeu et sorties après trois matches comme en 2006 et 2010. Jamais les Eléphants n'ont disputé une phase à élimination directe du Mondial et ce nouvel échec, à Fortaleza, sonne véritablement comme une fin de cycle.

Le succès de la Grèce n'aurait toutefois pas suffi à lui seul pour garantir à la sélection de Fernando Santos une place en huitièmes de finale. La qualification est en effet devenue concrète grâce à la victoire 4-1 de la Colombie contre le Japon à Cuiaba. Les Samouraïs, qui auraient passé en cas de victoire, ont tout tenté pour l'emporter. En vain. C'est du reste contre le cours du jeu que Cuadrado, sur penalty, a donné l'avantage à la Colombie à la 17e. Okazaki a égalisé juste avant la pause mais un doublé de Jackson Martinez et un festival de James Rodriguez a mis fin à leurs espoirs.

Los Cafeteros affronteront, samedi à Rio, un Uruguay qui serait selon toutes vraisemblances, privé de son "cannibale" de meilleur joueur Luis Suarez. Avec la forme actuelle de James Rodriguez, la Colombie peut faire fort dans cette Coupe du monde.