Brésil 2014: un succès mérité pour le Mexique

Il y a eu une justice pour le Mexique dans le groupe A de la Coupe du monde. La sélection aztèque s'est imposée 1-0 (0-0) à Natal face au Cameroun, malgré un arbitrage très défavorable.

13 juin 2014, 20:09
Victoire pluvieuse pour les Mexicains face au Cameroun.

Avant de trouver enfin l'ouverture, les hommes entraînés par Miguel Herrera ont vu deux buts injustement annulés en première mi-temps. C'est à chaque fois Giovani Dos Santos qui a été signalé hors-jeu, alors que l'attaquant de Villarreal se trouvait en position licite tant sur sa reprise de volée de la 11e minute que sur sa tête de la 30e.

Ces deux erreurs ne redoreront pas le blason des arbitres en ce début de Coupe du monde. Et ce ne sont pas les Croates qui diront le contraire, eux qui ont été "volés" jeudi soir par un penalty imaginaire accordé au Brésil lors du match d'ouverture (3-1).

Reste qu'à la grande différence des Croates, les Mexicains ont pu s'en sortir. Faisant fi d'une légitime frustration, ils ont fini par trouver l'ouverture à la 61e minute grâce à une percée d'Herrera et de Dos Santos dans l'axe, conclue par Peralta. De quoi s'offrir une victoire méritée, tant pour les deux buts annulés que pour l'ascendant pris dès le début du match face à des Camerounais trop frileux.

Totalement débordés en début de partie sous les trombes d'eau de l'Arenas das Dunas (l'arène des Dunes) de Natal, les Africains ont certes redressé la tête par la suite, mais sans vraiment peser sur la rencontre, eux qui ont été dominés par la vitesse et la technique des Mexicains.

Les Camerounais n'ont toutefois pas été loin du hold-up. Leur superstar Eto'o a ainsi touché le poteau extérieur sur une reprise de volée du gauche (21e), tandis qu'un coup franc dévié d'Assou-Ekotto est passé à quelques centimètres du cadre du gardien mexicain, pris à contre-pied sur l'occasion (58e). Le portier Ochoa était, en revanche, parfaitement sur la trajectoire pour stopper l'ultime offensive camerounaise, une tête de Moukandjo dans les arrêts de jeu.

Fort de ce succès mérité, le Mexique peut désormais se concentrer sur son prochain grand défi de mardi prochain contre le Brésil, lors d'un match où il ne doit pas non plus s'attendre à être aidé par l'arbitrage...

Quant aux Camerounais, ils sont quasiment condamnés à s'imposer pour leur deuxième match - mercredi face à la Croatie -, sous peine de rater une nouvelle fois les 8es de finale du Mondial.